CORALPINS GAUMAIS

le

Le joueur de cor des Alpes, vieux, barbu, chapeau pointu… mugissait sa plainte modulée, un monotone ranz des vaches à trois notes…

Voilà ce qu’écrivait Alphonse Daudet en 1885 dans un livre désopilant Tartarin sur les Alpes !

LES CORALPINS GAUMAIS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s