Inspiré par les sculptures mobile de Tingely, le spectacle confronte les cycles d’une étrange machine au mouvement fluide des funambules et fait du paysage, et de ses aléas, son partenaire.

Un moment où l’acrobatie virtuose rencontre le vol d’un oiseau de passage, le caprice d’un souffle d’air ou le rêve d’un spectateur.

CIE LA MIGRATION

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :